Les tartines du 5ème

1 jour, 5 mois, 3 ans ? En préparant leurs tartines chaque matin, je me demande combien de jours seront encore ajoutés à leurs vies. Ici le temps prend une autre dimension, alors qu’à l’extérieur le monde poursuit sa course folle, ici, les minutes passent comme des heures, chacun attend sans bouger que quelque chose trouble le calme des couloirs au lino aseptisé. Attendre que l’on vienne les chercher pour leur toilette, une sortie, la poterie ou un voyage vers l’au-delà que beaucoup attendent depuis trop longtemps déjà.
Le corps, cette enveloppe qui se fane, ces esprits vifs de la jeunesse qui devenus apathiques continuent de vivre, c’est là le travail inéluctable du temps qui passe. A quoi utilisons-nous nos vies ? Peut-on encore avoir des rêves au soir de sa vie ? Aurons-nous des regrets ? Serons-nous capable de voir ainsi mourir l’énergie de nos proches que nous aimons aujourd’hui ?
Une nouvelle journée recommence, j’enlève la croute, je tartine, je coupe des cubes, et mes questions perdurent, les mains pleines de confiture.

Série de photographies réalisées pendant une affectation de service civil au sein d’un établissement médico-social de la région Lausannoise. Parce que parfois les mots ne suffisent pas, l’appareil photo vient à mon secours.